bagnolet9 bagnolet4 bagnolet10 bagnolet1

L'Actualité

Communiqués - 07/08/2017

Communiqué

Courrier adressé à Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, pour obtenir le maintien de la trésorerie municipale de Bagnolet

Monsieur le Ministre,

Le centre des Finances publiques de Bagnolet est situé au cœur de la commune dont j’ai l’honneur d’être le Maire depuis 2014.

En 2015, puis à nouveau en 2016, j’ai eu connaissance, parfois de manière très informelle, des projets de fermeture de l’antenne bagnoletaise du centre des finances publiques. En 2015, puis en 2016, j’ai pu exposer l’importance pour ma commune de conserver un accueil physique de proximité à la fois pour les habitants et pour la commune.

De nombreux habitants n’utilisent pas les services en ligne, et sont amenés, à solliciter régulièrement vos services.

D’autre part, Bagnolet connait, comme vous le savez une trésorerie notoirement dégradée et mène une longue et difficile bataille contre un endettement parmi les plus importants de toutes les communes de France. A ce titre, les relations entre la trésorerie et la commune de Bagnolet doivent pouvoir rester permanentes. Bagnolet a particulièrement besoin d’une relation saine et fluide avec les services des Finances Publiques.

En 2015, puis en 2016, j’ai obtenu l’assurance, par vos services ainsi que par la voix de Monsieur Christian ECKERT, Secrétaire d’Etat au Budget, que le centre des Finances Publiques de Bagnolet resterait bien implanté physiquement au 38 rue Malmaison.

Je m’étonne donc que ce projet de fermeture et de déménagement me soit une nouvelle fois annoncé. Au même titre que les années précédentes, je m’oppose à ce transfert à Montreuil ou ailleurs.

Je vous demande de respecter les engagements pris à plusieurs reprises ces dernières années, par les plus hautes autorités, et de revenir sur cette annonce de transfert de l’activité à Montreuil.

Je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien porter à cette demande et de me tenir informé du respect des engagements précédemment pris.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Tony Di Martino
Le Maire

Retour