bagnolet9 bagnolet8 bagnolet2 bagnolet7

L'Actualité

Communiqués - 09/04/2015

Communiqué

Projet SERAP
Dédensification, concertation et nouvelle programmation au menu

Le jeudi 2 avril s’est tenue une réunion publique relative au projet de constructions sur le site dit de la SERAP.

Une soixantaine de personnes avait répondu à l’invitation de la municipalité pour étudier les évolutions apportées au projet initial dont le permis de construire accordé par l'ancien maire, le 14 mars 2014, a été retiré par le Maire, Tony di Martino, le 11 juin 2014, conformément à ses engagements.

En entrée de ville, à proximité directe des transports en commun (ligne 3 du métro Gallieni – gare de bus RATP – du tramway T3 de la Porte de Bagnolet), de la gare routière internationale, à l’orée du parc départemental Jean Moulin/Les Guilands et au pied du quartier de la Capsulerie, ce projet est, de par sa situation géographique, stratégique pour notre ville.

Rappelons qu’il s’agit d’un projet privé, porté par le promoteur COFFIM et les propriétaires de la SERAP.

Dans une ambiance apaisée, la Municipalité a expliqué le sens de sa démarche dans un secteur important pour la ville.

En effet, les élus de la majorité, et plus particulièrement Mme Marie COLOU, Adjointe au maire en charge de l’urbanisme, et M. Pierre Sardou, Conseiller municipal délégué au logement, ont rencontré à plusieurs reprises la société COFFIM ainsi que les propriétaires, dès le retrait du permis de construire par M. le maire.

L'objectif était de leur faire valoir d’une part, la volonté de la Ville de retravailler sur un nouveau projet et d’autre part, d’ériger une véritable concertation avec les habitants.

La municipalité a demandé au promoteur COFFIM de revoir le projet initial en tenant compte des orientations suivantes:

  • Abaisser de 20 % la densité du projet. Le projet initial développait une surface de plancher de 47 025 m². Le projet futur projet présentera 38 000 m² de surface de plancher.
  • Offrir une meilleure mixité des fonctions par l’intégration d’une résidence étudiante sociale et d’une résidence pour cadre en mobilité, le développement d’équipement structurant et de commerces en pied d’immeuble. En effet, l’ancien projet était essentiellement tourné vers le logement et la construction de résidences étudiantes privées.
  • Diminuer le nombre de logements prévus
  • Intégrer dans le projet le traitement des espaces verts et plus particulièrement la valorisation de l’entrée du parc départemental.
  • Inscrire le projet dans une démarche de concertation auprès de la population. Ainsi un concours de 4 architectes de renom va être lancé par COFFIM. Un jury composé de représentant de COFFIM, d’élus et d’habitants (2 à 3 Bagnoletais tirés au sort) se réunira pour désigner le projet qui répondra le mieux aux attentes et objectifs d’évolution pour ce secteur.
  Pour mémoire, le projet initial prévoyait : La nouvelle programmation proposée, dont le travail reste encore à affiner :
Logements en accession à la propriété 10 567 m² 6 000 m²
Logements sociaux 6 398 m² 2 650 m²
Commerces en RDC 1 444 m² 1 440 m²
Résidence de tourisme 6 548 m² 6 540 m²
Résidence hôtelière pour cadres en mobilité   5 640 m²
Résidence étudiantes privée 22 068 m² 8 670 m²
Résidence étudiante sociale   7 120 m²
Surface totale de plancher de 47 025 m² 38 000 m² (- 20%)
Et 3 niveaux de parkings sécurisés

L’objectif de cette réunion était de présenter les nouvelles orientations définies et la démarche, mais également de pouvoir entendre et prendre en compte les remarques des habitants face à ces nouvelles propositions.

Lors de la réunion, les habitants ont plutôt bien accueilli les nouvelles évolutions du projet en faisant des remarques pertinentes, telles que :

  • La nécessité que les logements soient tournés vers la rue Robespierre et sur le parc afin d’une part, d'animer la rue Robespierre et d’autre part, de protéger les logements des nuisances de l’A3.
  • L’augmentation de la part de la résidence sociale étudiante par rapport à la résidence étudiante privée.
  • Le fait de développer éventuellement une résidence pour personnes âgées.
  • Mieux travailler l'intégration de ce nouveau projet au développement économique global de Bagnolet.
  • Enfin, concernant l’équipement structurant souhaité par la municipalité, plusieurs thèmes ont été évoqués : équipement public de type crèche, salle de sport, salles de conférence, déménagement du centre de quartier la Fosse aux fraises….

Afin de poursuivre le dialogue et d’affiner le projet, la municipalité a demandé la mise en place d’un groupe de travail avec les habitants.

Ainsi une première réunion du groupe de travail se tiendra le mardi 28 avril à 19H00.

Inscrivez-vous à l’adresse : projet.bagnolet@ville-bagnolet.fr

La société COFFIM va à présent retravailler son projet et faire de nouvelles propositions. Dès la désignation de l’architecte, une autre concertation publique aura lieu sur ce projet afin de venir alimenter sa réflexion avec la parole des habitants

Retour