bagnolet12 bagnolet10 bagnolet9 bagnolet12

L'Actualité

Culture - 12/03/2019

La Bibliothèque de Marie Desplechin

Rencontre avec Marie Desplechin samedi 6 avril à la Médiathèque

Dans le cadre du Festival Hors Limites, la Médiathèque de Bagnolet invite l'auteure Marie Desplechin.

Du roman historique au récit fantastique en passant par la fable initiatique, Marie Desplechin explore un vaste champ de thèmes tels que celui de la famille, l’amitié, l’altérité, l’amour, du passage de l’enfance à l’âge adulte, mais aussi des thèmes plus douloureux comme le harcèlement scolaire, la lutte contre le cancer.

La rencontre avec Marie Desplechin permettra aux membres du Comité Ados et aux élèves du lycée Eugène-Hénaff d’aborder sa vie, son parcours, son métier d’autrice, ses collaborations et l’ouverture de son œuvre aux autres champs artistiques.

Interview de Marie Desplechin, parue dans Bajomag' N°40

Dans le cadre du Festival Hors Limites, vous êtes l’invitée de la Médiathèque de Bagnolet.
Qu’est-ce que vous inspire la promotion de la littérature, de la lecture, en banlieue ?

Banlieue n’est pas un critère. J’ai le sentiment d’appartenir à une très grande métropole, qui comprend un centre-ville, et des quartiers à forte identité tout autour. Ça fait l’Île-de-France. Un peu comme New York et ses « quartiers » qui sont autant de villes autour de Manhattan. Je constate que la Seine-Saint-Denis mène une politique culturelle en direction de la jeunesse nettement plus active, que disons, les Hauts-de-Seine. Qu’est-ce que donnerait cette question si elle m’était adressée par le magazine municipal de Neuilly ? Mais je ne suis pas invitée à Neuilly. Est-ce que ce serait la même question ? Ou est-ce une question de revenu moyen par habitant ? Les médiathèques de Seine-Saint-Denis accueillent et conseillent des lecteurs enthousiastes, que je suis contente de rencontrer. Mais je ne crois pas que les gens lisent parce qu’un écrivain de passage leur fait la promotion de la lecture. Ils lisent pour un tas d’autres raisons, et ce que nous pouvons partager, c’est notre plaisir de lire, et notre curiosité.

Dans vos romans, vous évoquez l’adolescence d’aujourd’hui.
En quoi est-elle différente de la vôtre ?

Les fondamentaux sont pareils. C’est compliqué de vivre, et ça l’est spécialement à l’adolescence, où il faut tant apprendre en si peu d’années, dans un contexte hormonal épuisant. Les outils changent, d’accord, mais nos destinées n’ont pas beaucoup bougé jusquelà. Alors oui, les réseaux sociaux, les téléphones, mais je n’ai pas encore la preuve que ça transforme l’humain (toujours aussi ballot). Même la peur, qu’inspire l’avenir gravement menacé par la destruction de l’environnement, n’est pas un sentiment neuf dans l’Histoire. Il y a eu les grandes pestes, le nazisme et ses guerres, la guerre froide et la crainte de l’apocalypse nucléaire… Là c’est peutêtre un peu plus menaçant, mais le sentiment doit ressembler. Bon bref, je peux toujours écrire des bouquins.

Que conseilleriez-vous à des jeunes qui souhaitent se lancer dans l’écriture ?

De lire des livres !

La Bibliothèque de Marie Desplechin
Rencontre avec l’auteure menée par les membres du Comité Ados et des élèves de 1ère du lycée Eugène-Hénaff
Samedi 6 avril 2019 - 16h30

Médiathèque
1, rue Marceau - Bagnolet
Entrée libre - Tout public
01 49 93 60 90

Retour