bagnolet6 bagnolet1 bagnolet9 bagnolet10

L'Actualité

Communiqués - 08/12/2021

Communiqué

Ce mardi 7 décembre, le quotidien Le Figaro a commis un brulot portant gravement atteinte à l’image de notre ville et de ses habitants. Nous ne reconnaissons pas notre ville dans ce texte à charge, véritable publireportage écrit d’une plume imbibée du fiel de certains opposants de la droite locale, au service de la vision du monde portée par le candidat Éric Zemmour.

Notre ville n’est pas à l’image des délires identitaires de quelques individus. Bagnolet est une ville ancrée dans une profonde tradition d’accueil, ayant vu se succéder et s’intégrer les vagues migratoires successives : Italiens, Portugais, Espagnols, Polonais, Yougoslaves, Maghrébins, Maliens et autres depuis un siècle. Tous ont contribué au développement et au rayonnement de notre ville par leur travail ou leurs engagements dans les nombreuses associations locales ou la vie politique.

Ces communautés d’origine et celles plus anciennes encore, cohabitent de manière apaisée, partagent lors des fêtes de quartier ou d’autres évènements, leurs cultures, leurs traditions et font l’identité de Bagnolet, cité ouvrière ouverte sur le monde.

Sa municipalité est à son image diverse et plurielle. Le débat y est vivant et permanent afin de construire des politiques publiques à destination de tou-te-s les habitantes et habitants et non, seulement, d’une catégorie ou d’un quartier spécifiques.

Si en son sein le débat est parfois animé, il n’est jamais inutile et toujours sincère. Ainsi nous ne laisserons pas croire, comme d’autres, que la somme de nos différences est sans aspérité. Pour autant, ce qui nous lie et nous unit au service des Bagnoletaises et Bagnoletais dépasse largement celles-ci :

  • C’est l’attachement sans ambigüité aux valeurs de la République, sociale, laïque et fraternelle, une République qui permette à chacun, quelle que soit son origine, d’être respecté dans son identité et de s’émanciper.
  • C’est la lutte contre toutes les formes de racismes et de discriminations et le soutien à celles et ceux qui les combattent .
  • C’est la condamnation de tous les extrémismes, d’où qu’ils viennent et de ceux qui les alimentent
  • C’est le soutien à l’école de la République que nous avons érigé, dans notre ville, comme première priorité en renforçant toujours ses moyens et en engageant le renouveau de nos bâtiments scolaires. Une école où chacun puisse trouver sa place et les mêmes chances

Nous regrettons vivement que cet article ait repris, sans examen contradictoire, un texte initié par des personnes usant de propos réactionnaires et visant à ternir l’action municipale que nous menons conjointement. Cette initiative a hélas libéré une extrême-droite débridée contre certains élus et habitants de notre ville. Dans leur sillage, certain-e-s Bagnoletaises et Bagnoletais de bonne foi, peuvent s’interroger et ont pu être dupé-e-s.

Ces quelques mots visent à leur rappeler, comme à tous, ce qui fonde notre engagement commun, à leur service et à les inviter à venir à notre rencontre, constater par eux-mêmes, plutôt que dans de mauvais papiers, comment nous le faisons vivre dans notre ville.

Tony DI MARTINO, Maire de Bagnolet
Olivier TARAVELLA, 1er Adjoint au Maire, Président du groupe Socialistes, Société Civile et Républicains
Edouard DENOUEL, Adjoint au Maire, Président du groupe Bagnolet en Commun
Jean-Claude OLIVA, Conseiller Municipal, Président du groupe Ecolos Solidaires

Retour