bagnolet12 bagnolet5 bagnolet4 bagnolet11

L'Actualité

Communiqués - 08/04/2021

Communiqué

Renforcer la transparence de la vie publique locale 

Le Maire de Bagnolet, Tony Di Martino, a pris acte de la démission, effective depuis mercredi 7 avril, de Monsieur Karamoko Sissoko de son mandat de conseiller municipal.

Cette démission, qui fait suite à la révélation de faits graves par la presse vendredi 2 avril et sur lesquels il appartiendra à la justice de se prononcer sur le fond, marque la fin d’une relation de collaboration de longue date.

L’engagement de la Municipalité à renforcer la transparence de la vie publique locale et restaurer le lien de confiance entre les citoyens et leurs élus reste sans équivoque. Cet engagement fort porté par le Maire de Bagnolet et la majorité municipale s’est traduit concrètement par la mise en place, en janvier dernier, d’un groupe de travail sur la transparence de la vie publique locale, demandé également par l’opposition municipale.
Composé d’élu.e.s de la majorité et de l’opposition, ce groupe de travail a pour mission d’installer un déontologue, afin de mieux prévenir tous risques d’éventuels conflits d’intérêts, et de travailler à une charte de déontologie pour plus de transparence dans les décisions publiques. Ce groupe de travail, qui se réunit à nouveau ce jeudi 8 avril, va accélérer ses travaux pour mettre en œuvre des propositions complémentaires.

Poursuivre les mesures en faveur de la transparence au cœur de la vie publique locale est une priorité politique forte portée par le Maire et la majorité depuis 2014.

Dès 2014 des commissions municipales, composées d’élu.e.s de la majorité et de l’opposition, ont été créées pour l’attribution des subventions aux associations et l’attribution des locaux commerciaux. Un système de cotation est expérimenté depuis deux ans pour la commission d’attribution des places en crèche.

Une commission, ouverte aux associations, pour le suivi de la dette a également été installée, ainsi qu’une commission de sélection des offres de logements sociaux ouverte aux associations de locataires et à des citoyens tirés au sort. Cette dernière soumet une liste de dossiers prioritaires aux bailleurs qui restent ensuite décisionnaires.
Parallèlement, la majorité municipale poursuit son travail d’expérimentation d’un système de cotation par points des demandes de logement social afin que chaque demandeur puisse connaître son classement sur un espace numérique sécurisé et transparent.

Retour