bagnolet8 bagnolet3 bagnolet10 bagnolet5

Actualités

  • 04 mai 2021. Après la concertation, les travaux préparatoires.

Le projet de reconstruction de l'école Pêche d'Or franchit une nouvelle étape. Après la concertation, place aux travaux préparatoires qui vont être bientôt lancés. Avec pour horizon en 2023 : une école toute neuve (avec 5 classes supplémentaires), la bergerie à côté, une nouvelle crèche (39 berceaux), un accueil de loisirs et un jardin public dans le quartier.

-> Les grandes étapes des travaux ici

  • 29 avril 2021. Pêche-d'or, c'est parti !

La dernière réunion publique qui a eu lieu ce 28 avril 2021 marque le point final de la concertation autour du projet de reconstruction de l’école Pêche-d’or. En plus de l’école maternelle, sortiront de terre deux nouveaux équipements publics en 2023 : une crèche et un accueil de loisirs, ainsi qu’un nouvel espace vert public.

-> Lire l'article paru dans Bajomag' N°60 - Mai 2021 ici

Foire aux Questions (FAQ)

> En quoi consiste vraiment le projet ?

Le projet – qui est dans les cartons… depuis 2009 – va enfin voir le jour !

Il prévoit la reconstruction de l’école maternelle Pêche d’Or, vétuste et d’une capacité d’accueil insuffisante par rapport aux besoins du quartier et des familles.
La nouvelle école accueillera 10 classes au total, soit 5 classes de plus qu’actuellement, avec la possibilité à terme d’ouvrir 2 classes supplémentaires.
Les élèves y effectueront leur première rentrée scolaire en septembre 2023.
Le projet intègre également une nouvelle crèche publique de 39 berceaux, ainsi qu’un centre de loisirs.
Les familles disposeront ainsi d’une école maternelle, d’une crèche et d’un centre de loisirs à proximité de leur domicile, au sein d’un même équipement public, qui offre des conditions d’accueil adaptées aux apprentissages et favorisant la réussite éducative de leurs enfants.
En plus d’un équipement flambant neuf, un nouvel et vaste espace vert public sera créé et la bergerie maintenue en proximité immédiate avec l’école, pour préserver et développer des activités autour de la nature en ville (jardins pédagogiques, verger, ferme-école…) et offrir aux habitants du quartier et à tous les Bagnoletais un cadre de vie plus agréable.

Quand les travaux vont-ils démarrer ?

Les demandes d’autorisations d’urbanisme viennent d’être déposées.
Des travaux préparatoires auront lieu dans le courant de cet été, avant que le chantier ne démarre. Le chantier débutera dès 2022 et se déroulera sur une durée de 18 mois.

La continuité scolaire et éducative sera assurée dans les locaux actuels de l’école maternelle.
Les élèves et le personnel éducatif et encadrant ne seront ainsi pas contraints de déménager plusieurs fois d’ici la Rentrée scolaire 2023.
Le calendrier des travaux sera adapté au rythme de vie de l’école et de ses occupants afin de réduire au maximum la gêne et les nuisances occasionnées et préserver la sécurité et la tranquillité des enfants, des personnels, et de l’ensemble des habitants du quartier en particulier ceux vivant à proximité immédiate.

Deux classes et les dortoirs devront toutefois, le temps du chantier, être relocalisés, dans l’actuelle cour de récréation, au sein de modulaires adaptés reliés à l’école par un accès direct. Les aires de jeux seront maintenues sur les emplacements actuels.

À quoi va ressembler la nouvelle école ?

La nouvelle école élira domicile le long de la rue Raymond-Lefebvre jusqu’à l’angle de la rue Auguste-Blanqui, au sein d’un nouvel équipement à Haute qualité environnementale (HQE) comprenant de part et d’autre, sur la gauche une crèche et sur la droite un centre de loisirs.

L’école sera accessible depuis un large parvis aménagé du côté de son accès principal, rue Raymond-Lefèbvre, afin que les entrées et sorties se déroulent en toute sécurité et l’accueil du matin et du soir dans des conditions pratiques et agréables.
Le nouvel équipement, avec l’école au centre, comprendra au maximum 2 étages plus un toit végétalisé accessible depuis la grande cour de récréation du 1er étage, via un cheminement végétal en montée douce.
Le toit végétal aménagé et sécurisé disposera notamment d’espaces pédagogiques dédiés avec un amphithéâtre à comptines et des jardins potagers.
Le nouvel équipement sera aménagé de nombreux autres espaces extérieurs adaptés aux activités et aux conditions météo avec en rez-de-chaussée et à chaque étage des cours de récréation, à l’ombre et au soleil, grandes et petites, des préaux, et aussi des aires de jeux et de motricité ou encore des jardins. Le rez-de-chaussée donnera directement accès à la bergerie depuis un petit chemin.
Les 10 salles de classe seront réparties sur les deux premiers étages entre les petites, moyennes et grandes sections. Le restaurant scolaire ainsi que les dortoirs seront situés au 1er étage, la bibliothèque au 2ème étage.

La nouvelle école fonctionnelle et agréable à vivre été comme hiver, offrira des conditions d’accueil et d’apprentissage idéales pour les enfants et leurs parents.

Que va devenir la bergerie ?

La bergerie, qui occupe depuis 2011 la parcelle du côté de la rue Raymond-Lefèbvre – de manière temporaire en attendant la reconstruction de l’école maternelle –, est maintenue sur site.
Elle conservera, demain, à la fois sa superficie actuelle de 1500 m2 et également, à sa demande, une proximité directe avec l’école afin de maintenir la relation étroite tissée entre les élèves et les animaux, dans le prolongement des activités pédagogiques déjà menées et de développer ses projets (ferme école…).

Pendant la durée du chantier, la bergerie devra toutefois provisoirement être délocalisée avant de rejoindre son emplacement définitif. Elle s’installera au niveau de l’actuel modulaire accueillant les dortoirs, sur une superficie réduite de 600 m², avant de retrouver son emprise de 1500 m² en lieu et place de l’ancienne école.

La Ville qui soutient financièrement les activités de la bergerie (fonctionnement, fermage des pâturages) prendra en charge à hauteur de 255 000 euros les travaux de viabilisation du site provisoire, ainsi que la mise à disposition d’un local. La Ville lui a également proposé d’autres lieux d’accueil provisoire dans le quartier le temps des travaux (Parc Audin...).

Les discussions vont-elles se poursuivre ?

Le projet est le fruit de plusieurs années de concertation avec la directrice de l’école et son équipe, l’Education nationale, les parents d’élèves et leurs représentants, l’association Sors de terre et les habitants du quartier.
À l’issue de la première concertation de 2015 à 2018, le projet (implantation et architecture du nouvel équipement) a été validé à l’unanimité par un jury de concours et par le Conseil municipal du 19 décembre 2018.
Après une mise en pause du projet compte tenu du contexte électoral, les discussions ont repris en 2021 avec à la clef de nombreuses améliorations.
La Municipalité a proposé de libérer l’espace foncier dédié à la construction d’immeubles de logements afin de créer un espace vert public et maintenir la bergerie sur le site, d’agrandir le parvis d’entrée du nouvel équipement et de déminéraliser la cour d'école.
De même, à la demande des parties prenantes, un deuxième accès à l’équipement public rue Auguste-Blanqui sera créé afin de faciliter et sécuriser davantage les entrées et sorties, et la bergerie jouxtera plus immédiatement encore l’école avec un accès direct.
Au deuxième semestre 2022, une nouvelle concertation dédiée à l’aménagement du nouvel espace vert public sera notamment menée.

Est-ce que les arbres de la parcelle seront bien préservés ?

La préservation des arbres a été au cœur de toutes les attentions afin que le projet respecte la Charte de l’arbre mise en place par la Ville.
De nombreux aménagements ont été pris compte afin de conserver un maximum d’arbres, d’essences et spécimens, de préserver l’écosystème et sécuriser le site.
Le parvis devant la nouvelle école a ainsi été aménagé et agrandi, avec un bâtiment s’inscrivant en retrait pour sauvegarder les arbres le long de la rue Raymond Lefèbvre. De même les arbres de la cour de récréation de l’école seront préservés lors de l’installation des modulaires temporaires accueillant deux classes et les dortoirs durant la phase des travaux.
De plus, le projet intègre la création d’un espace vert public de près de 1100 m2. Ce nouvel et vaste espace qui pourra accueillir par exemple un verger, sera soumis à une nouvelle concertation dédiée au deuxième semestre 2022.
Le nouvel équipement public disposera d’un toit végétalisé avec un jardin de 1350 m² comprenant une profondeur de terre d’un mètre afin d’y planter une dizaine d’arbres fruitiers, par exemple des pêchers dont les racines peu profondes et nombreuses peuvent s’y développer.
D’autres arbres seront replantés pour compenser ceux qui n’auront pu être conservés

En quoi le projet est-il « écologiquement ambitieux » ?

Le projet est ambitieux sur le plan écologique sur de nombreux points.
Il respecte la charte de l’Arbre de la Ville afin de préserver un maximum d’arbres, de spécimens et d’essences.
Le nouvel équipement public sera construit selon les normes HQE (Haute qualité environnementale) afin de limiter son impact sur l’environnement.
Il comprendra au maximum 2 niveaux uniquement sur sa partie droite, plus un toit végétalisé accessible depuis le 1er étage par un chemin extérieur en pente douce, ce qui réduit l’ombre portée au sol et assure une meilleure isolation l’été.
La cour de récréation située au rez-de-chaussée sera en pleine terre.
Les espaces extérieurs situés à chaque niveau, avec des cours et jardins, viendront alléger la silhouette de l’ensemble architectural et préserver à la fois le confort visuel et la perspective sur le quartier.
En façade seulement en étage, de grandes baies munies de volets amovibles apporteront encore un peu plus transparence au bâtiment et de clarté dans les salles de classe en faisant entrer la lumière naturelle tout en se protégeant des vis-à-vis extérieurs avec la rue et de la chaleur l’été.
Le projet intègre la bergerie, en proximité directe avec l’école, et un nouvel espace vert public avec une large emprise au sol en pleine terre d’environ 1100 m2 afin d’accueillir de l'agriculture urbaine ou encore des vergers, et favoriser les moments de partage et de rencontre dans le quartier.
Le projet préserve et développe ainsi les qualités paysagères du site en créant un espace de respiration ouvert à tous, aux enfants, aux habitants du quartier et à l’ensemble des Bagnoletais, véritable îlot de fraîcheur l’été, pour s’y promener, s’y reposer ou encore y jardiner.

Combien coûte le projet ?

Le coût total du projet s’établit à 14,7 millions d’euros.
Le projet bénéfice du soutien financier de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et de la Région Île-de-France, respectivement de 8,5 millions d’euros et 1,8 million d’euros. La Ville contribue à hauteur de 2,2 million d’euros, auxquels se sont ajoutés 1,8 million d’euros de surcoût liés aux études et travaux complémentaires, à la bergerie provisoire suite aux récents aménagements de la concertation.

Quand l’école ouvrira-t-elle ses portes ?

Les élèves effectueront leur première rentrée scolaire dans les nouveaux locaux en septembre 2023.

Dernières réunions publiques

- Téléchargez ici la présentation du 28 avril 2021

- Téléchargez ici la présentation diffusée le 10 février 2021